LE COMMISSAIRE PIERRE ELA, «JE SUIS À L’ORIGINE DU COMPLOT CONTRE MARAFA»

Publié le par Action Solidaire Pour Marafa

LE COMMISSAIRE PIERRE ELA, «JE SUIS À L’ORIGINE DU COMPLOT CONTRE MARAFA»

le Commissaire Pierre ELA, auteur, a été un ancien responsable des Renseignements généraux au Cameroun .il se reconait comme etant celui à l'origine du complot contre marafa ce qui vient une fois de plus conforter le fait que Marafa n'a rien à voir avec l'operation épervier mais se trouve en prison à cause de ses ambitions politiques

Peut-on espérer que ces libérations ouvriront la voie à d’autres remises de peines ou des libérations sans condition ?

Je suis très confiant pour la suite des événements, surtout en ce qui concerne Marafa Hamidou Yaya.

Sur quoi vous appuyez-vous pour dire que l’ancien ministre d’Etat pourrait bénéficier aussi d’une libération rapide ?

Tout simplement parce qu’il a été victime d’un complot dont j’ai apporté la preuve irréfutable dans une de mes contributions publiée dans les médias. Je suis à l’origine du renseignement qui a servi plus tard à concevoir «l’Opération Albatros» destinée à éliminer politiquement Marafa Hamidou Yaya. Tous les éléments décrits avec précision convergent vers la thèse de complot : le contenu de la note verbale que j’ai transmise au délégué général à la Sûreté nationale, le portrait robot du principal commanditaire de ce complot, etc. Il sera difficile au pouvoir de contredire cette thèse du complot. Les Camerounais ne sont pas dupes : ils savent que «l’Opération Épervier» a été une manipulation politique pour justifier la modification de la Constitution en 2008 afin de lever le verrou de la limitation du mandat présidentiel.

Qui était délégué général à la Sûreté nationale au moment vous transmettiez votre information sur Marafa ?

Minlo Medjo. J’avais rendu compte à la résidence de son secrétaire général, Eko Jean Emile, du contenu de la note verbale relative au projet secret des Français de remplacer Biya par une personnalité du Nord.

Vous parliez aussi d’un cerveau du complot contre Marafa. A qui faites-vous précisément allusion ?

Le cerveau du complot est le Président Biya qui assume en signant des actes qui violent gravement les droits de l’homme. Le portrait robot, dressé dans une de mes contributions, est celui d’un membre du clan qui a exécuté la volonté du chef. C’est le même scenario qui s’est passé en 1983 pour le complot contre le Président Ahidjo. Avec Ahidjo, c’était le premier complot contre le Nord. Avec Marafa, c’est le second complot contre le Nord.

ACTION SOLIDAIRE POUR MARAFA

Publié dans Lu ailleurs

Commenter cet article