Le résultat de la mise à mort programmée de Marafa Hamidou Yaya.

Publié le par Action Solidaire Pour Marafa (ASMA)

Le résultat de la mise à mort programmée de Marafa Hamidou Yaya.

Une fois de plus, le ministre d'Etat Marafa Hamidou Yaya injustement condamné et illégalement détenu depuis 5 ans dans le sous sol du SED (Secrétariat d’État à la Défense)  a été d'urgence transféré ce mercredi 26 juillet 2017 vers 16 h dans les services spécialisés de l’Hôpital Central de Yaoundé  et y est  actuellement interné.

La raison de cette rechute de Marafa Hamidou Yaya serait selon toute vraisemblance due à une bronchite qu'il aurait contracté dans sa cellule.

 Pour l'instant, les analyses médicales sont en cours afin de déterminer les causes exactes de ce qui est pour l'instant considéré comme une bronchite assortie d'une forte fièvre.

Selon nos informations cette rechute est étroitement liée aux mauvaises conditions de détentions dont il fait l'objet depuis son transfèrement le 25 mai 2012 au SED.

Marafa Hamidou Yaya est incarcéré au sous sol  dans une cellule obscure, non aérée  et  assez humide.
 Le taux d'humidité présent dans cette pièce et les murs est ,selon les diplomates et experts qui ont visité cette salle, 10 à 12 fois supérieur à la normale recommandée. (45-60% pour l’atmosphère de la salle et 10-15% pour les murs). 
Ce qui engendre la présence massive sur tous les murs de cette cellule des plaques grossières de champignons, moisissures,  salpêtres, de couleur noire et verdâtre et autres acariens qui dégagent dans l'air ambiant des mycotoxines et des spores qui respirées à longueur de journée  par Marafa Hamidou Yaya affectent ses voies respiratoires et sont néfastes pour sa santé.

 Ceci est la résultante d'une ventilation absente de la cellule, de la condensation  et d'une remontée d'eau par capillarité dans les murs, du fait de la profondeur et de la présence d'une nappe phréatique à proximté de ce sous sol.

Tout ceci expliquerait aisément les nombreux problèmes oculaires , les maux de tête  la fièvre constante et les allergies respiratoires du Ministre Marafa qui depuis 5 ans vit dans cette atmosphère néfaste à sa santé puisque d’après les médecins ces symptômes sont liés à cette humidité anormalement présente dans sa cellule.

Nous nous indignons contre cette mise à mort programmée de Marafa Hamidou yaya par les autorités camerounaises  qui sont bel et bien au courant de ces conditions de détentions et des nombreux risques liés à cela.

 D'ailleurs de nombreuses recommandations ont déjà été faite au ministre de la justice Laurent Esso et au Secrétaire d'Etat à la Gendarmerie Jean-Baptiste Bokam  par des diplomates et autres médecins spécialisés afin de pallier ces nombreux problèmes mais jusqu'ici rien n'est fait.

.C'est-à-dire que Beaucoup souhaitent au sein de ce régime que Marafa par ces conditions de détentions inhumaines, perde progressivement sa santé au point d'en pâtir car tant qu'il demeure et demeurera en santé il continuera à être un élément perturbateur de la quiétude de ce régime.

Nous interpellons une fois de plus les autorités camerounaises afin qu'elles prennent dans l'urgence des mesures appropriés pour mettre fin aux conditions inhumaines dans les quelles ils  soumettent et punissent Marafa Hamidou Yaya. Depuis 5 ans.

C'est l’occasion pour nous de rappeler une fois de plus aux autorités camerounaises  que Marafa fait l'objet depuis le 27 avril 2016 d'un Avis de l'ONU   qualifiant  «  d'arbitraire » sa détention  et recommandant sa libération. 
 La prolongation de cette détention    ne participe qu'a l’exécution du plan macabre de mise à mort du ministre Marafa dûment préparé.

Nous les mettons une fois de plus en garde et les tiendrons pour unique responsable de tout ce qui pourrais arriver. Pour cela nous nous réservons le droit de saisir non seulement la Justice  mais toutes les instances internationales adéquates. 

Par ceci Nous adressons nos souhaits  de prompt rétablissement au Ministre Marafa Hamidou Yaya  et un message de réconfort à toute sa famille qui est injustement privé d'un de leur membre.
Pour cela nous invoquons la présence Divine à son chevet afin qu'il le soutienne et que les Médecins puissent remédier à cette situation.

Nous exigeons de Paul Biya, responsable  et initiateur de cette détention arbitraire, l'application de l'Avis 22/2016 du 27 avril 2016 recommandant la libération de Marafa Hamidou Yaya.

ASMA ( Action Solidaire pour Marafa)

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Yanda janvier 29/07/2017 01:51

Joyeux anniversaire