Le juge Magnaguemabé qui voulait piéger Marafa Hamidou Yaya en lui proposant des « arrangements » en 2012 lâché par ses Mentors et révoqué par Paul Biya.

Publié le par Action Solidaire Pour Marafa (ASMA)

Le juge Magnaguemabé qui voulait piéger Marafa Hamidou Yaya en lui proposant des « arrangements » en 2012 lâché par ses Mentors et révoqué par Paul Biya.

La nouvelle tombée hier, a fait l'effet d'une bombe au sein de la magistrature .D'autant plus que la raison évoquée par Paul Biya à savoir «  extorsion de procuration à des héritières, appropriation des fonds etc .... » est aussi gravissime pour un homme d'une telle qualité au sein de notre justice.

 

Il y'a 5 ans lorsque, dans une correspondance adressée au président de la Cour d'Appel du Centre Marafa Hamidou Yaya récusait ce juge pour « partialité » ses détracteurs avaient qualifié cela de «  manœuvre pour distraire l'opinion publique et ne pas vouloir faire face à la Justice »

 

Beaucoup de personnes au sein de l'opinion publique avaient ri pensant que les raisons évoquées par Marafa Hamidou Yaya n’étaient que des balivernes pour discréditer ce très grand magistrat de 4e grade. Mais aujourd'hui avec ce décret on se rend compte que ce juge impliqué dans beaucoup de scandales financier était un « pro » des petits arrangements comme le dénonçait Marafa Hamidou Yaya .

 

N'ayant pas eu gain de cause dans cet exercice, ou n'ayant pas dans une autre mesure pu piéger Marafa Hamidou Yaya pour le compte de ses commanditaires, on comprend avec quel acharnement et rancœur ce juge, avec le soutien de ses mentors a instruit à charge le dossier du Bbjet2 et ouvert la porte à une injustice criarde.

 

Ces magistrats véreux et pour la plupart des carriéristes polluent notre Justice et sont des brebis galeuses sur les quelles s’appuie le pouvoir dictatorial de Paul biya pour pervertir et instrumentaliser notre justice à ses fins.

 

Ce décret permet aisément au public de comprendre pourquoi ce juge et ses mentors ont tout fait et si vite pour envoyer Marafa en prison afin de préserver ce régime ou les arrangements comme ceux qu'il proposait à Marafa Hamidou Yaya seront toujours possible....

 

Cette semaine qui avait débutée par le scandale de la Cour-Suprême et s’achève par ce limogeage, vient donner raison à Marafa Hamidou Yaya sur toute la ligne , fragilise de plus en plus le pouvoir dans sa campagne de diabolisation et jette du discrédit sur toute la procédure et les raisons ayant conduit Marafa hamidou yaya en prison.

 

D’où les conclusions de l'ONU qui affirme sans ambages dans la résolution 22/2016 que la détention de Marafa Hamidou Yaya est arbitraire.

 

Ayant au plus vite dénoncé les attitudes peu catholiques de ce juge il a fallu 5 ans et que d'autres camerounais soient victimes de la malhonnêteté de ce juge champion des arrangements afin que le président du conseil supérieur de la magistrature sévisse.

 

Certainement lâché par ses pairs, nous verrons bien si le juge Magnagamabé n’entraînera pas dans sa chute plusieurs autres gros poissons.dans tous les cas attendons-nous dans les jours prochains à de nombreuses déclarations fracassantes sur le déroulement de l’opération Épervier.

 

 

Ce décret de Paul Biya ne peut-il pas être perçu comme un moyen pour le pouvoir de détourner l'attention de l'opinion publique sur le scandale de la Cour Suprême, la plus haute instance juridictionnelle de notre pays qui a condamné Marafa deux semaines avant son procès ?

 

Cellule de Communication de ASMA (Action Solidaire pour Marafa)

Publié dans Actualité

Commenter cet article

abdouraman ahiwa 07/08/2017 19:47

Libéré marafa

abdouraman ahiwa 07/08/2017 19:45

Libéré marafa hamidou yaya