L'Avocat du Cameroun Me Akere Muna ne comprend pas pourquoi Marafa Hamidou Yaya est en prison

Publié le par Action Solidaire Pour Marafa

L'Avocat du Cameroun Me Akere Muna ne comprend pas pourquoi Marafa Hamidou Yaya est en prison

Le dimanche 9 oct dernier, au cours de l’émission Télé            «  l'Arene » de canal 2 international où Me Akere Muna était l'invité, nous avons assisté à un « séisme » d'une très grande magnitude qui a certainement fait des dégâts et dont les répliques ne cessent de bouleverser l'opinion, les idées établies et véhiculées par le régime dictatorial de Paul Biya.

Appelé à parler de  « l’Opération Épervier » , de son implication dans les dossiers Bbjet2 et Camair, Me Akéré d'entrée de jeu a tenu à recentrer les choses en affirmant que dans le cadre de ces deux affaires , qu'il n'a pas fait un travail objectif mais un travail d'Avocat.

Interrogé sur l’état de la corruption dans notre pays, Me Akeré , conscient que c'est un réel fléau, globalise la situation en affirmant que

« le problème de la corruption au Cameroun est Systémique, bâtie sur un système totalement opaque, qui ne permet pas au citoyen de demander des comptes.... ».

Son diagnostic est clair «  le système mis en place ne permet pas d’éradiquer cette corruption ».

Les observateurs sont unanimes que  « l’opération Épervier » n'a pas atteint ses objectifs car elle n'a pas permis de récupérer l'argent détourné, ni d’éradiquer le fléau qui a des beaux jours à vivre car d’après Akeré Muna «  Tant qu'on ne règle pas le problème du système on ne réglera pas la corruption ».j

Comme piste de solution, il évoque l'application simple de l'article 66, voté mais qui n'est jamais appliqué jusqu'à nos jours.

Sur la problématique du Boeing récupéré, malgré ses propos nuancés, Me Akeré reconnaît qu'au terme de la procédure dans la quelle il est intervenu l’État du Cameroun son client, a pu entrer en possession d'un Boeing saisi par ses soins et dont une ordonnance de prise en possession a été délivrée confirmant par là les propos de la fameuse conférence de presse de l’Hôtel Hilton du 2 sept 2012 et espérait au passage que cet avion soit vendu afin que l’État récupère son dû .

Sur la nature de  « l’Opération Épervier », tout en étant mi-figue mi-raisin, Me Akeré reconnaît néanmoins et de manière implicite la nature épurative de cette opération car d’après lui, «  ce qui crédite cette thèse est qu'il y'a des gens qui ont commis des délits graves mais qui ne sont pas inquiétés... »

Concernant Marafa Hamidou Yaya et autres Me Akéré enfonce le clou et cette fois-ci de manière objective déclare  «  je dois dire qu'il y'a des dossiers dans le quel sur la lecture ( quand j’entends et je lis), j'ai du mal à comprendre pourquoi ces messieurs sont en emprisonnés »

C'est une déclaration lourde de sens pour celui qui a défendu les intérêts du Cameroun dans ces affaires ou ceux cités sont intervenus. Pour avoir été très proche du dossier, c'est un aveu qui renforce la vérité , l'innocence de Marafa comme il le clame lui-même depuis le début de son procès et dont nous ne cessons de relayer. Par ceci l'Avocat du Cameroun reconnaît implicitement la nature politique de la condamnation de Marafa.

Ce propos qui n'est pas des moindres vu son auteur, confirme à la suite de tous les autres nous parlons de l'ONU, du Département d’État Américain, de l'Internationale Socialiste, des ONG de défense des Droits de l’Homme, des Acteurs de la Société Civile Camerounaise,de toutes les associations soutenant Marafa, que l'affaire Bbjet2 est un procès en Sorcellerie contre un homme Courageux Marafa Hamidou Yaya, dont le seul crime était et est de n’être plus d’accord de la manière avec la quelle le Cameroun était et est géré, Soucieux de l'avenir son peuple, voulait proposer une alternative à ce régime incapable de solutionner les problèmes les plus basiques des Camerounais car toujours d’après Me Muna                                                                                            «  au Cameroun on n'a un système de gouvernement par le gouvernement et pour le gouvernement et le peuple n'a rien à y voir...»

à la lumière de tout ceci, nous nous posons les questions de suivantes

1-pourquoi le Cameroun a choisi de vendre selon les déclarations de Me Muna l'avion en pièces détachées alors qu'il y' avait un repreneur potentiel

2- qui a ordonné cette vente alors que cet avion pouvait renforcer la flotte de la Camair

3- pourquoi donc continuer de dire qu'il n'ya pas argent ni avion et maintenir des innocents comme Marafa et Fotso en Prison

En perspective Me Akéré jette un regard froid et pessimiste sur l'avenir car d’après ses observations il pense que «  nos textes en l’état et le système d’élection que nous avons, ne sont pas de nature à garantir une transition apaisée... » au Cameroun.

Nous (ASMA)  appelons une fois de plus le régime de Biya à la raison afin qu'il libère sans conditions Marafa Hamidou yaya et qu'il le rétablisse dans tous ses droits car l'Honneur et la Dignité de cet Homme ont été sali par une caste de « pouvoiristes » prêt à tout pour éliminer politiquement un homme et s'accrocher au pouvoir contre la volonté du peuple.

Regarder l'Arene du 09 oct-16

Fabrice Njayou

Porte -Parole de ASMA

asmarafa.over-blog.com

actionsolidairepourmarafa@yahoo.fr

facebook / action solidaire pour marafa

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article